CHRISTIAN CHAMPALIER, LE SPORTIF DU MOIS DE JANVIER 2019

Date / Heure
01/01/2019 - 30/09/2019
0 h 00 min

Catégorie


Christian et Handivienne, l’histoire d’une vie, d’un amour, d’une fidélité de 40 ans…

Membre de l’ALH (Avec Les Handicapés), Christian Champalier, fut en 1980 un des acteurs de la cellule embryonnaire de laquelle naquit l’AS Handivienne. Il est né en 1958, habite Reventin Veaugris, a fait ses études à la Fondation Richard à Lyon et travaille au CAT de Malissol, pour la société Calor.

Christian confie qu’il a toujours aimé le sport : « J’ai fait du foot à la fondation Richard (arrière droit) mais aussi de la gymnastique et bien sûr, de la natation. Aujourd’hui, je me passionne également pour tous les sports disponible à la télévision.

Au début, j’ai connu Handivienne, par M. Henri Vaillant (président de l’ALH). Je suis heureux d’avoir pu participé aux compétitions de natation et d’avoir été sélectionné pour les championnats de France à Limoges En 2003.

Je n’en parle pas beaucoup mais, famille et amis, savent que je fais et aime le sport. Il me donne force et représente une saine activité pour moi.

L’AS Handivienne, c’est le club que j’aime bien. J’ai envie de dire à chacun -Viens-voir comme c’est, tu ne le regretteras pas ».

J’ai eu la chance, dixit Colette Gagnière, de faire partie des personnes présentes au bord du bassin à son arrivée au Club et je témoigne de la richesse de son parcours.

Christian voulait apprendre à nager. Il avait beaucoup d’appréhensions, ce qui est bien compréhensible, car apprendre à nager, à l’âge adulte, n’est pas vraiment chose facile, si l’on n’a pas pu auparavant, se familiariser avec le milieu aquatique.

Christian se confrontait aussi à une situation de handicap importante dans l’eau, ceci en raison de sa problématique de santé accompagnée de troubles de coordination, ce qui rend l’apprentissage de la natation difficile dans ce cas.

Malgré ce cumul de handicaps, il a fait preuve d’une très grande détermination, venant à chaque séance d’entrainement, bravant ses appréhensions, acceptant aussi de « boire des tasses » sans se décourager pour autant, et tout ceci dans la bonne humeur !

Il est ainsi parvenu peu à peu à nager, d’abord en nage dorsale plus facile d’accès dans sa situation, puis non content de cette performance, il a voulu accéder aussi à la nage ventrale plus difficile pour lui et il y est parvenu.

Christian a ensuite participé, de manière régulière et durant de longues années, à des compétitions régionales Handisport jusqu’à sa brillante sélection en 2003, aux Championnats de France d’été à Limoges, ce qui l’a comblé de joie et nous aussi !!

Cela dit, de mon point de vue, les systèmes de classification en vigueur au niveau national et international ne favorisent guère, et ce depuis longtemps, certaines catégories de personnes qui, comme Christian, ont des troubles neurologiques et de coordination. Ceci explique qu’il peut être bien difficile d’accéder à des résultats accompagnés de podiums pour ces nageurs et nageuses. Tout cela, afin d’insister sur la prouesse qu’a pu représenter, pour Christian, cette merveilleuse sélection aux Championnats de France à Limoges en 2003.

Je mentionnerais encore les qualités humaines et relationnelles de Christian. Il s’est toujours comporté comme membre d’une équipe et non de manière individualiste. Lorsqu’il était en compétition, Christian se montrait solidaire des autres nageurs et nageuses du club, se préoccupait du groupe en manifestant son attention aux uns et aux autres, mais tout en restant très discret. Depuis quelques années, Christian ne pratique plus la natation en compétition pour raison de santé, mais continue à nager régulièrement le lundi. Il manifeste souvent sa reconnaissance aux personnes qui l’accompagnent ou le soutiennent dans sa pratique sportive et j’ai toujours apprécié son extrême gentillesse.

Christian Champallier : Un exemple de longévité et une « icône » qui nous rappelle que l’AS Handivienne a eu un début…