MARC GAVIOT BLANC, LE SPORTIF DU MOIS DE DECEMBRE 2018

Date / Heure
01/12/2018 - 30/09/2019
Toute la journée

Catégorie


Marc a 63 ans. Il est né à Vienne, marié avec Anne-Marie, il a trois filles et cinq petits enfants. Ancien cadre chez Orange, il est en retraite depuis 2015. Il a fait des études de mécanique générale au lycée de l’Isle à Vienne (CAP de dessinateur industriel et BAC de mécanique générale en 1974). Marc a intégré le club en 2013, pratique le cyclisme Handisport (2ème à la Coupe de France Cofidis 2018) et le Paratriathlon (1er des championnats du monde 2014 à Edmonton), fait partie du Conseil d’Administration et préside notre commission des sports.

“Le dix septembre 2009, dixit Marc, en revenant de mon travail à moto et à quelques centaines de mètres de mon domicile, un tracteur agricole et sa charrue m’ont percuté. La charrue m’a alors écrasé la jambe gauche contre le bloc moteur de la moto et l’importante blessure qui en a résulté, a nécessité une amputation fémorale.

Depuis l’âge de 20 ans, je pratique le sport. Au départ, pour remédier à des problèmes d’embonpoint et d’hygiène de vie, puis cette pratique sportive est rapidement devenue pour moi essentielle à mon bien être. Après la course à pied, je me suis exercé au triathlon que j’ai pratiqué, du plus petit au plus grand, depuis 1987.

Mon club de Triathlon (MACH3), organisait et organise encore chaque année une épreuve sur Vienne et j’avais alors la ferme volonté de faire découvrir ce sport à des personnes en situation de Handicap. Pour cela, en 2013, j’ai rencontré Richard FRANCOIS, (président à l’époque, de l’AS Handivienne), pour lui faire part de mon projet. Il a tout de suite adhéré à cette initiative et, dès cette première année, Nous avons pu engager une équipe de paratriathlètes au Triathlon de l’île Barlet. Rejoindre l’AS Handivienne était dès l’heure devenu une évidence pour moi car j’éprouvais désormais l’envie et le plaisir de faire partager mon expérience de triathlètes à mes nouveau amis. Quoi de plus naturel, puisque l’AS Handivienne regroupe déjà deux des disciplines du triathlon, la natation et le cyclisme avec, dans chaque discipline, des sportifs d’un très bon niveau.

A l’AS Handivienne, j’ai trouvé bien plus que ce dont je cherchais, en découvrant que je pouvais apprendre énormément au contact de ses athlètes, trouver une ambiance formidable, une très bonne camaraderie, une forte convivialité et en toute humilité. Ce qui prime avant tout, c’est le sport, le sport au vrai sens du terme.

J’ai besoin du sport pour me mettre en condition. Il est aussi un formidable exutoire qui me permet de faire le vide, de me retrouver en contact direct avec la nature. Il me permet aussi de « me sentir capable de », en effet, en toute discrétion, de retrouver l’estime de soi.

Depuis l’accident, mon entourage ma toujours soutenu et encouragé pour que je continue ma pratique sportive, mais, les principaux échanges sur mes entrainements se font prioritairement avec mon frère ou les amis du club (entourage sportive).

Je conseille aux débutants de se fixer un objectif atteignable et de ne jamais abandonner. Même si c’est un peu dur au départ il y a toujours un fil conducteur qui mène à la réussite. Il suffit de le vouloir, de le vouloir vraiment. Si on hésite, il faut se dire qu’hésiter c’est déjà avoir envie de faire, être conscient de pouvoir le faire… La première démarche est ainsi faite et il n’y a plus qu’à…

L’AS Handivienne est une petite famille managé par des personnes bien motivées qui ont à cœur de rendre la pratique sportive possible à des personnes en situation de handicap et tout est mis en œuvre pour que les adhérents disposent du maximum de moyens. Tous les adhérents en sont conscients car les exigences de beaucoup sont déjà comblées.

La qualité de mon éducation m’a donnée les valeurs d’humilité, honnêteté, travail, politesse et j’ai retrouvé à l’AS Handivienne, une partie de moi-même. Je ne peux qu’espérer qu’il en soit de même pour le collectif et j’espère que quelques licenciés pourront découvrir les plaisirs du triathlon. Pour beaucoup, il ne manque pas grand-chose pour franchir le pas mais, mon plus grand souhait reste que l’AS Handivienne soit fidèle à elle-même, Que de nombreux sportifs la rejoignent et qu’ils aient toujours à l’esprit d’adhérer à ces valeurs.”